Citation de Jane Austen sur l'amour tirée d'Orgueil et Préjugés - L'amour n'aurait pu m'aveugler davantage ; mais c'est la vanité, non l'amour, qui m'a égarée.
favori facebookpinterest < précsuivant > source de l'image

L'amour n'aurait pu m'aveugler davantage ; mais c'est la vanité, non l'amour, qui m'a égarée.
 Jane Austen, Orgueil et Préjugés (1813). copier la citation

modifier
Auteur Jane Austen
Œuvre Orgueil et Préjugés
Thème amour aveuglement vanité
Date 1813
Langue Français
Référence
Note Traduit par Valentine Leconte et Charlotte Pressoir
Lien web https://fr.wikisource.org/wiki/Les_Cinq_Filles_de_Mrs_Bennet/Texte_entie...

Contexte

“— Comment, s'exclamait-elle, ai-je pu agir de la sorte ? Moi qui étais si fière de ma clairvoyance et qui ai si souvent dédaigné la généreuse candeur de Jane ! Quelle découverte humiliante ! Humiliation trop méritée ! L'amour n'aurait pu m'aveugler davantage ; mais c'est la vanité, non l'amour, qui m'a égarée. Flattée de la préférence de l'un, froissée du manque d'égards de l'autre, je me suis abandonnée dès le début à mes préventions et j'ai jugé l'un et l'autre en dépit du bon sens. D'elle à Bingley, de Bingley à Jane, ses pensées l'amenèrent bientôt au point sur lequel l'explication de Darcy lui avait paru insuffisante, et elle reprit la lettre.” source
Citation originale

Explications et analyses

écrire une note
signaler