Citation de Sylvia Plath sur le cœur tirée de La Cloche de détresse - J'ai respiré un grand coup et j'ai écouté le vieux battement de mon cœur. Je vis, je vis, je vis.
favori facebookpinterest suivant > source de l'image

J'ai respiré un grand coup et j'ai écouté le vieux battement de mon cœur. Je vis, je vis, je vis.
 Sylvia Plath, La Cloche de détresse (1963). copier la citation

modifier
Auteur Sylvia Plath
Œuvre La Cloche de détresse
Thème cœur respiration vivre
Date 1963
Langue Français
Référence
Note Traduit par Michel Persitz
Lien web
Citation originale

Explications et analyses

écrire une note
signaler