Citation de Mary Shelley sur l'amitié tirée de Frankenstein - Avec ces titres, il peut paraître inconvenant que je m'explique dans cette occasion ; mais, au moment de voir une malheureuse créature livrée à la mort par la lâcheté de ses prétendus amis, je désire qu'on me permette de rendre témoignage à son caractère.
favori facebookpinterest < précsuivant > source de l'image

Avec ces titres, il peut paraître inconvenant que je m'explique dans cette occasion ; mais, au moment de voir une malheureuse créature livrée à la mort par la lâcheté de ses prétendus amis, je désire qu'on me permette de rendre témoignage à son caractère.
 Mary Shelley, Frankenstein (1818). copier la citation

modifier
Auteur Mary Shelley
Œuvre Frankenstein
Thème amitié lâcheté témoignage
Date 1818
Langue Français
Référence
Note Traduit par Jules Saladin
Lien web https://fr.wikisource.org/wiki/Frankenstein,_ou_le_Prom%C3%A9th%C3%A9e_m...

Contexte

“«Je suis, dit-elle, la cousine du malheureux enfant qui a été assassiné : je puis même dire que je suis sa sœur, puisque j'ai été élevée par ses parens, et que j'ai toujours vécu avec eux depuis et long-temps même avant sa naissance.
» Avec ces titres, il peut paraître inconvenant que je m'explique dans cette occasion ; mais, au moment de voir une malheureuse créature livrée à la mort par la lâcheté de ses prétendus amis, je désire qu'on me permette de rendre témoignage à son caractère. Je connais bien l'accusée. J'ai vécu avec elle dans la même maison, d'abord pendant cinq ans, et ensuite pendant près de deux ans. Durant tout ce temps, elle m'a paru la plus aimable et la meilleure créature du monde.” source
Citation originale

Explications et analyses

écrire une note
signaler