Citation de Henry David Thoreau sur la solitude tirée de Walden ou la Vie dans les bois - J'avais dans ma maison trois chaises : une pour la solitude, deux pour l'amitié, trois pour la société.
favori facebookpinterest < précsuivant > source de l'image

J'avais dans ma maison trois chaises : une pour la solitude, deux pour l'amitié, trois pour la société.
 Henry David Thoreau, Walden ou la Vie dans les bois (1854). copier la citation

modifier
Auteur Henry David Thoreau
Œuvre Walden ou la Vie dans les bois
Thème solitude amitié société
Date 1854
Langue Français
Référence
Note Traduit par Louis Fabulet
Lien web https://fr.wikisource.org/wiki/Walden_ou_la_vie_dans_les_bois/Fabulet/Te...

Contexte

“Je crois que tout autant que la plupart j'aime la société, et suis assez disposé à m'attacher comme une sangsue momentanément à n'importe quel homme plein de sang qui se présente à moi. Je ne suis pas un ermite de nature, et serais fort capable de sortir après le plus résolu client du bar, si c'était là que m'appelle mon affaire.
J'avais dans ma maison trois chaises : une pour la solitude, deux pour l'amitié, trois pour la société. Lorsque les visiteurs s'en venaient en nombre plus grand et inespéré, il n'y avait pour eux tous que la troisième chaise, mais généralement ils économisaient la place en restant debout. C'est surprenant la quantité de grands hommes et de grandes femmes que contiendra une petite maison.” source
Citation originale

Explications et analyses

écrire une note
signaler