Citation de William Shakespeare sur la passion tirée d'Othello - nous avons la raison pour refroidir nos passions furieuses, nos élans charnels, nos désirs effrénés. D'où je conclus que ce que vous appelez l'amour n'est qu'une végétation greffée ou parasite.
favori facebookpinterest < précsuivant > source de l'image

nous avons la raison pour refroidir nos passions furieuses, nos élans charnels, nos désirs effrénés. D'où je conclus que ce que vous appelez l'amour n'est qu'une végétation greffée ou parasite.
 William Shakespeare, Othello (1623). copier la citation

modifier
Auteur William Shakespeare
Œuvre Othello
Thème passion raison
Date 1623
Langue Français
Référence
Note Traduit par François-Victor Hugo
Lien web https://fr.wikisource.org/wiki/Othello/Traduction_Hugo,_1868

Contexte

“Si la balance de la vie n'avait pas le plateau de la raison pour contre-poids à celui de la sensualité, notre tempérament et la bassesse de nos instincts nous conduiraient aux plus fâcheuses conséquences. Mais nous avons la raison pour refroidir nos passions furieuses, nos élans charnels, nos désirs effrénés. D'où je conclus que ce que vous appelez l'amour n'est qu'une végétation greffée ou parasite.
RODERIGO.
Impossible !
IAGO.
L'amour n'est qu'une débauche du sang et une concession de la volonté. Allons, sois un homme. Te noyer, toi !” source
Citation originale

Explications et analyses

écrire une note
signaler