Citation de Honoré de Balzac sur la consolation tirée de Mémoires de deux jeunes mariées - Il n'y a que des enfants aimants et aimés qui puissent consoler une femme de la perte de sa beauté.
favori facebookpinterest suivant > source de l'image

Il n'y a que des enfants aimants et aimés qui puissent consoler une femme de la perte de sa beauté.
 Honoré de Balzac, Mémoires de deux jeunes mariées (1841). copier la citation

Contexte

“J'ai bien senti cette différence en lisant ta bonne, ta tendre lettre. Ton bonheur m'a fait envie en te voyant vivre dans trois cœurs ! Oui, tu es heureuse : tu as sagement accompli les lois de la vie sociale, tandis que je suis en dehors de tout. Il n'y a que des enfants aimants et aimés qui puissent consoler une femme de la perte de sa beauté. J'ai trente ans bientôt, et à cet âge une femme commence de terribles lamentations intérieures. Si je suis belle encore, j'aperçois les limites de la vie féminine ; après, que deviendrai-je ? Quand j'aurai quarante ans, il ne les aura pas, il sera jeune encore, et je serai vieille.” source

Explications et analyses

écrire une note
signaler