Citation de Marc Aurèle sur l'opinion tirée de Pensées pour moi-même - chacun de nous s'aime plus que tous les autres et attache cependant moins de prix à son propre jugement sur soi-même qu'à celui des autres.
favori facebookpinterest < précsuivant > source de l'image

chacun de nous s'aime plus que tous les autres et attache cependant moins de prix à son propre jugement sur soi-même qu'à celui des autres.
 Marc Aurèle, Pensées pour moi-même (vers 170-180). copier la citation

modifier
Auteur Marc Aurèle
Œuvre Pensées pour moi-même
Thème opinion soi autrui
Date vers 170-180
Langue Français
Référence
Note Traduit par Auguste Couat
Lien web https://fr.wikisource.org/wiki/Pens%C3%A9es_de_Marc-Aur%C3%A8le_(Couat)/...

Contexte

“Écarte donc de toi-même, je veux dire de ta pensée, tout ce que font ou disent les autres, tout ce que tu as fait ou dit toi-même, tout ce que tu redoutes pour l'avenir, tout ce qui te vient du corps qui t'enveloppe ou du souffle que la nature t'a donné avec le reste, mais non de ton libre arbitre, tout ce que roule le tourbillon extérieur qui t'environne, afin que ta force intelligente, détachée de la fatalité, pure et libre, puisse vivre par elle-même en agissant selon la justice, en voulant les événements qui lui arrivent, en disant la vérité ; écarte, dis-je, de ce principe qui te dirige les passions qui lui viennent de certains attachements, et l'idée du temps futur ou le souvenir du passé ; rends-toi pareil à la sphère d'Empédocle, «sphère parfaitement ronde, heureuse et fière de sa stabilité ;» ne te soucie de vivre que l'instant où tu vis, c'est-à-dire l'instant présent, et tu pourras passer tout le temps qui te reste jusqu'à la mort noblement, dans la paix morale, en souriant à ton génie.
4 Je me suis souvent demandé avec étonnement pourquoi chacun de nous s'aime plus que tous les autres et attache cependant moins de prix à son propre jugement sur soi-même qu'à celui des autres. Il est certain que si un Dieu ou un maître sage venait nous ordonner de ne jamais rien concevoir ni rien penser en nous-mêmes, sans aussitôt l'exprimer au dehors, le crier même, nous ne le supporterions pas un seul jour.” source

Explications et analyses

écrire une note
signaler