Citation de Honoré de Balzac sur le mensonge tirée de Mémoires de deux jeunes mariées - souvent le monde exige, pour notre propre bonheur, des mensonges auxquels tu ne descendras jamais.
favori facebookpinterest < précsuivant > source de l'image

souvent le monde exige, pour notre propre bonheur, des mensonges auxquels tu ne descendras jamais.
 Honoré de Balzac, Mémoires de deux jeunes mariées (1841). copier la citation

Contexte

“Tôt ou tard, tu le mépriseras de ce qu'il t'aime trop. Hélas ! il te gâte, comme je te gâtais quand nous étions au couvent, car tu es une des plus séduisantes femmes et un des esprits les plus enchanteurs qu'on puisse imaginer. Tu es vraie surtout, et souvent le monde exige, pour notre propre bonheur, des mensonges auxquels tu ne descendras jamais. Ainsi, le monde demande qu'une femme ne laisse point voir l'empire qu'elle exerce sur son mari. Socialement parlant, un mari ne doit pas plus paraître l'amant de sa femme quand il l'aime en amant, qu'une épouse ne doit jouer le rôle d'une maîtresse.” source

Explications et analyses

écrire une note
signaler