Citation de Jack London sur la douceur tirée de Martin Eden - Vous avez remarqué son regard si dur ? Personne n'a pris soin d'elle. Elle s'est élevée comme elle a pu, et une jeune fille qui n'a qu'elle pour se défendre ne peut avoir un regard doux, gentil, comme… comme le vôtre, par exemple.
favori facebookpinterest < précsuivant > source de l'image

Vous avez remarqué son regard si dur ? Personne n'a pris soin d'elle. Elle s'est élevée comme elle a pu, et une jeune fille qui n'a qu'elle pour se défendre ne peut avoir un regard doux, gentil, comme… comme le vôtre, par exemple.
 Jack London, Martin Eden (1909). copier la citation

modifier
Auteur Jack London
Œuvre Martin Eden
Thème douceur gentillesse dureté
Date 1909
Langue Français
Référence
Note Traduit par Claude Cendrée
Lien web https://beq.ebooksgratuits.com/classiques/London-Martin.pdf

Contexte

“Regardez-moi : pourquoi mes épaules roulent-elles ?… À cause de mes années de mer. Si j'avais été cow-boy pendant aussi longtemps, je ne roulerais pas des épaules, mais j'aurais les jambes cagneuses. Pour cette fille, c'est pareil. Vous avez remarqué son regard si dur ? Personne n'a pris soin d'elle. Elle s'est élevée comme elle a pu, et une jeune fille qui n'a qu'elle pour se défendre ne peut avoir un regard doux, gentil, comme… comme le vôtre, par exemple.
— Je crois que vous avez raison, murmura Ruth. C'est triste. Elle est si jolie !
Il vit que ses yeux resplendissaient de pitié. Puis il se rappela qu'il l'aimait et s'émerveilla encore de la chance qui lui permettait de l'aimer et de lui donner le bras pour l'accompagner à cette conférence.” source
Citation originale

Explications et analyses

écrire une note
signaler