Citation de Jean-Paul Sartre sur le suicide tirée de La Nausée - Je rêvais vaguement de me supprimer, pour anéantir au moins une de ces existences superflues. Mais ma mort même eût été de trop. De trop, mon cadavre, mon sang sur ces cailloux, entre ces plantes, au fond de ce jardin souriant.
favori facebookpinterest < précsuivant > source de l'image

Je rêvais vaguement de me supprimer, pour anéantir au moins une de ces existences superflues. Mais ma mort même eût été de trop. De trop, mon cadavre, mon sang sur ces cailloux, entre ces plantes, au fond de ce jardin souriant.
 Jean-Paul Sartre, La Nausée (1938). copier la citation

modifier
Auteur Jean-Paul Sartre
Œuvre La Nausée
Thème suicide existence superflu
Date 1938
Langue Français
Référence
Note
Lien web

Explications et analyses

écrire une note
signaler