Citation de Herman Melville sur la réflexion tirée de Moby-Dick - Mais halte ! à partir de là, toi le bouquin, tu mens. En vérité, vous devriez savoir mieux rester à votre place, vous les livres ! Ce qu'il vous faut, c'est nous donner les strictes paroles et les faits tout nus ; c'est à nous qu'il revient d'apporter les idées et les pensées.
favori facebookpinterest < précsuivant > source de l'image

Mais halte ! à partir de là, toi le bouquin, tu mens. En vérité, vous devriez savoir mieux rester à votre place, vous les livres ! Ce qu'il vous faut, c'est nous donner les strictes paroles et les faits tout nus ; c'est à nous qu'il revient d'apporter les idées et les pensées.
 Herman Melville, Moby-Dick (1851). copier la citation

modifier
Auteur Herman Melville
Œuvre Moby-Dick
Thème réflexion faits livres
Date 1851
Langue Français
Référence
Note Traduit par Armel Guerne
Lien web
Citation originale

Explications et analyses

écrire une note
signaler