Citation de Charlotte Brontë sur l'égalité tirée de Jane Eyre - croyez-vous que, parce que je suis pauvre, obscure, laide et petite, je n'aie ni âme ni coeur?
favori facebookpinterest < précsuivant > source de l'image

croyez-vous que, parce que je suis pauvre, obscure, laide et petite, je n'aie ni âme ni coeur?
 Charlotte Brontë, Jane Eyre (1847). copier la citation

modifier
Auteur Charlotte Brontë
Œuvre Jane Eyre
Thème égalité pauvreté âme
Date 1847
Langue Français
Référence
Note Traduit par Noëmi Lesbazeilles Souvestre
Lien web http://www.gutenberg.org/cache/epub/16235/pg16235.html

Contexte

“Croyez-vous que je puisse rester en n'étant rien pour vous? croyez-vous que je sois une automate, une machine qui ne sent rien? croyez-vous que je souffrirais de me voir mon morceau de pain arraché de mes lèvres et ma goutte d'eau vive jetée de ma coupe? croyez-vous que, parce que je suis pauvre, obscure, laide et petite, je n'aie ni âme ni coeur? Et si Dieu m'avait faite belle et riche, j'aurais rendu la séparation aussi rude pour vous qu'elle l'est aujourd'hui pour moi! Ce n'est plus la convention, la coutume, ni même la chair mortelle qui vous parle; c'est mon esprit qui s'adresse à votre esprit, comme si tous deux, après avoir passé par la tombe, nous étions aux pieds de Dieu dans notre véritable égalité!” source
Citation originale

Explications et analyses

écrire une note
signaler