Citation d'Arthur Conan Doyle sur la routine tirée du Signe des Quatre - Mais j'abhorre la stupide monotonie de la vie courante. Je ne puis vivre sans excitation intellectuelle, voilà pourquoi j'ai choisi une carrière spéciale, ou plutôt pourquoi je l'ai créée ; car je suis le seul au monde de mon espèce.
favori facebookpinterest < précsuivant > source de l'image

Mais j'abhorre la stupide monotonie de la vie courante. Je ne puis vivre sans excitation intellectuelle, voilà pourquoi j'ai choisi une carrière spéciale, ou plutôt pourquoi je l'ai créée ; car je suis le seul au monde de mon espèce.
 Arthur Conan Doyle, Le Signe des Quatre (1890). copier la citation

modifier
Auteur Arthur Conan Doyle
Œuvre Le Signe des Quatre
Thème routine excitation
Date 1890
Langue Français
Référence
Note Traduit par Jeanne de Polignac
Lien web https://fr.wikisource.org/wiki/La_Marque_des_quatre/Texte_entier

Contexte

“Fournissez-moi soit des problèmes à résoudre, soit un travail à faire, proposez-moi l'énigme la plus indéchiffrable ou l'analyse la plus subtile, je me sentirai aussitôt dans l'atmosphère qui me convient. C'est alors que les stimulants artificiels me deviennent inutiles. Mais j'abhorre la stupide monotonie de la vie courante. Je ne puis vivre sans excitation intellectuelle, voilà pourquoi j'ai choisi une carrière spéciale, ou plutôt pourquoi je l'ai créée ; car je suis le seul au monde de mon espèce.
— Le seul détective amateur ? dis-je en soulevant mes paupières.
— Le seul détective consultant amateur, rectifia-t-il Je suis dans ma partie la cour d'appel la plus haute, celle qui juge en dernier ressort.” source
Citation originale

Explications et analyses

écrire une note
signaler