Citation d'Arthur Conan Doyle sur la connaissance tirée d'Une étude en rouge - Personne enfin ne consentirait à se surcharger le cerveau d'une foule de connaissances secondaires sans avoir, pour agir ainsi, les raisons les plus fortes.
favori facebookpinterest < précsuivant > source de l'image

Personne enfin ne consentirait à se surcharger le cerveau d'une foule de connaissances secondaires sans avoir, pour agir ainsi, les raisons les plus fortes.
 Arthur Conan Doyle, Une étude en rouge (1887). copier la citation

Contexte

“«Sûrement, pensais-je, pas un homme n'est capable de travailler autant et d'acquérir sur certains points une instruction aussi précise s'il ne se propose à lui-même un but bien défini. Car les gens qui lisent sans apporter à leurs lectures un véritable esprit de suite ne peuvent que bien rarement arriver à coordonner ce qu'ils ont appris. Personne enfin ne consentirait à se surcharger le cerveau d'une foule de connaissances secondaires sans avoir, pour agir ainsi, les raisons les plus fortes.»
À côté de tout cela son ignorance en certaines choses était aussi remarquable que son savoir. En fait de littérature contemporaine, aussi bien qu'en philosophie ou en politique, il était nul, ou à peu près.” source
Citation originale

Explications et analyses

écrire une note
signaler