Citation d'Aristote sur la pauvreté tirée de Politique - la misère engendre les discordes civiles et les crimes.
favori facebookpinterest < précsuivant > source de l'image

la misère engendre les discordes civiles et les crimes.
 Aristote, Politique (IVe siècle av. J.-C.). copier la citation

modifier
Auteur Aristote
Œuvre Politique
Thème pauvreté désordre criminalité
Date IVe siècle av. J.-C.
Langue Français
Référence
Note Traduit par Jules Barthélemy-Saint-Hilaire
Lien web https://fr.wikisource.org/wiki/La_Politique/Traduction_Barth%C3%A9lemy-S...

Contexte

“Le parti le plus sage serait de limiter la population et non la propriété, et d'assigner un maximum qu'on ne dépasserait pas, en ayant à la fois égard, pour le fixer, et à la proportion éventuelle des enfants qui meurent, et à la stérilité des mariages. S'en rapporter au hasard, comme dans la plupart des États, serait une cause inévitable de misère dans la république de Socrate ; et la misère engendre les discordes civiles et les crimes. C'est dans la vue de prévenir ces maux, que l'un des plus anciens législateurs, Phidon de Corinthe, voulait que le nombre des familles et des citoyens restât immuable, quand bien même les lots primitifs auraient été tous inégaux.” source

Explications et analyses

écrire une note
signaler