Citation de Thomas d'Aquin sur la religion tirée de Somme théologique - Il fut nécessaire pour le salut de l'homme qu'il y eût, en dehors des sciences philosophiques que scrute la raison humaine, une doctrine procédant de la révélation divine.
favori facebookpinterest < précsuivant > source de l'image

Il fut nécessaire pour le salut de l'homme qu'il y eût, en dehors des sciences philosophiques que scrute la raison humaine, une doctrine procédant de la révélation divine.
 Thomas d'Aquin, Somme théologique (1274). copier la citation

Contexte

“Il n'est donc pas nécessaire d'ajouter aux disciplines philosophiques une autre doctrine.
En sens contraire, S. Paul dit (2 Tm 3,16 Vg) : «Toute Écriture divinement inspirée est utile pour enseigner, réfuter, redresser, former à la justice.» Or, une Écriture divinement inspirée n'a rien à voir avec les disciplines philosophiques, qui sont des œuvres de la raison humaine ; c'est donc qu'une autre doctrine, celle-là d'inspiration divine, a bien sa raison d'être.
Réponse : Il fut nécessaire pour le salut de l'homme qu'il y eût, en dehors des sciences philosophiques que scrute la raison humaine, une doctrine procédant de la révélation divine. Le motif en est d'abord que l'homme est destiné par Dieu à atteindre une fin qui dépasse la compréhension de son esprit, car, dit Isaïe (64, 3), «l'œil n'a point vu, ô Dieu, en dehors de toi, ce que tu as préparé à ceux qui t'aiment».” source

Explications et analyses

écrire une note
signaler