Citation d'Oscar Wilde sur les femmes tirée du Portrait de Dorian Gray - Les femmes ordinaires ne frappent point nos imaginations.
favori facebookpinterest < précsuivant > source de l'image

Les femmes ordinaires ne frappent point nos imaginations.
 Oscar Wilde, Le Portrait de Dorian Gray (1890). copier la citation

modifier
Auteur Oscar Wilde
Œuvre Le Portrait de Dorian Gray
Thème femmes ordinaire
Date 1890
Langue Français
Référence
Note Traduit par Albert Savine
Lien web http://www.gutenberg.org/files/14192/14192-h/14192-h.htm

Contexte

“Elle était folle et se trouvait en face d'un roi coupable à qui elle donnait à porter de la rue et faisait prendre des herbes amères. Elle était innocente et les mains noires de la jalousie étreignaient sa gorge frêle comme un roseau. Je l'ai vue dans tous les temps et dans tous les costumes. Les femmes ordinaires ne frappent point nos imaginations. Elles sont limitées à leur époque. Aucune magie ne peut jamais les transfigurer. On connaît leur coeur comme on connaît leurs chapeaux. On peut toujours les pénétrer. Il n'y a de mystère dans aucune d'elles.” source
Citation originale

Explications et analyses

écrire une note
signaler