Citation de Charles Dickens sur l'individualité tirée des Grandes Espérances - Les qualités ne sont pas les miennes et les défauts ne sont pas davantage les miens, mais les deux réunis font un ensemble qui est moi.
favori facebookpinterest < précsuivant > source de l'image

Les qualités ne sont pas les miennes et les défauts ne sont pas davantage les miens, mais les deux réunis font un ensemble qui est moi.
 Charles Dickens, Les Grandes Espérances (1861). copier la citation

modifier
Auteur Charles Dickens
Œuvre Les Grandes Espérances
Thème individualité défauts qualités
Date 1861
Langue Français
Référence
Note Traduit par Charles Bernard-Derosne
Lien web https://fr.wikisource.org/wiki/Les_Grandes_Esp%C3%A9rances

Contexte

“si vous eussiez fait cela, et qu'après, dans un but quelconque, vous eussiez voulu l'exposer naturellement à la lumière et qu'elle n'eût pu la supporter, vous eussiez été désappointée et mécontente ?…»
Miss Havisham écoutait ou semblait écouter, car je ne pouvais voir son visage ; mais elle ne fit pas encore de réponse.
«Ainsi, dit Estelle, il faut me prendre telle qu'on m'a faite… Les qualités ne sont pas les miennes et les défauts ne sont pas davantage les miens, mais les deux réunis font un ensemble qui est moi.»
Miss Havisham gisait sur le plancher, je sais à peine comment, au milieu des débris fanés de ses habits de fiancée qui le jonchaient. Je profitai de ce moment — j'en avais cherché un dès le début — pour quitter l'appartement, après avoir recommandé par un geste à Estelle de prendre soin de miss Havisham.” source
Citation originale

Explications et analyses

écrire une note
signaler