Citation de Mao Zedong sur la culture tirée de Petit Livre rouge - La politique: 'Que cent fleurs s'épanouissent, que cent écoles rivalisent' vise à stimuler le développement de l'art et le progrès de la science, ainsi que l'épanouissement de la culture socialiste dans notre pays.
favori facebookpinterest < précsuivant > source de l'image

La politique: 'Que cent fleurs s'épanouissent, que cent écoles rivalisent' vise à stimuler le développement de l'art et le progrès de la science, ainsi que l'épanouissement de la culture socialiste dans notre pays.
 Mao Zedong, Petit Livre rouge (1964). copier la citation

modifier
Auteur Mao Zedong
Œuvre Petit Livre rouge
Thème culture école
Date 1964
Langue Français
Référence
Note
Lien web https://chine.in/fichiers/petit-livre-rouge.pdf

Contexte

“C'est pourquoi nous sommes à la fois contre les œuvres d'art exprimant des vues politiques erronées et contre la tendance à produire des œuvres au «style de slogan et d'affiche», où les vues politiques sont justes mais qui manquent de force d'expression artistique. Nous devons, en littérature et en art, mener la lutte sur deux fronts. «Interventions aux causeries sur la littérature et l'art à Yenan» (Mai 1942), Œuvres choisies de Mao Tsé-toung, T. III . La politique: «Que cent fleurs s'épanouissent, que cent écoles rivalisent» vise à stimuler le développement de l'art et le progrès de la science, ainsi que l'épanouissement de la culture socialiste dans notre pays. Dans les arts, formes différentes et styles différents peuvent se développer librement, et dans les sciences, les écoles différentes s'affronter librement. Il serait, à notre avis, préjudiciable au développement de l'art et de la science de recourir aux mesures administratives pour imposer tel style ou telle école et interdire tel autre style ou telle autre école.” source

Explications et analyses

écrire une note
signaler