Citation de Johann Wolfgang von Goethe sur la méchanceté tirée des Souffrances du jeune Werther - les malentendus et l'indolence causent peut-être plus de désordres dans le monde que la ruse et la méchanceté.
favori facebookpinterest < précsuivant > source de l'image

les malentendus et l'indolence causent peut-être plus de désordres dans le monde que la ruse et la méchanceté.
 Johann Wolfgang von Goethe, Les Souffrances du jeune Werther (1774). copier la citation

modifier
Auteur Johann Wolfgang von Goethe
Œuvre Les Souffrances du jeune Werther
Thème méchanceté malentendus
Date 1774
Langue Français
Référence
Note Traduit par Pierre Leroux
Lien web https://fr.wikisource.org/wiki/Werther

Contexte

“Je lui ai exposé les plaintes de ma mère sur cette retenue d'une part d'héritage ; de son côté, elle m'a fait connaître ses droits, ses motifs, et les conditions auxquelles elle est prête à nous rendre ce que nous demandons et même plus que nous ne demandons. Je ne puis aujourd'hui t'en écrire davantage sur ce point : dis à ma mère que tout ira bien. J'ai vu encore une fois, mon ami, dans cette chétive affaire, que les malentendus et l'indolence causent peut-être plus de désordres dans le monde que la ruse et la méchanceté. Ces deux dernières au moins sont assurément plus rares.
Je me trouve très bien ici. La solitude de ces célestes campagnes est un baume pour mon cœur, dont les frissons s'apaisent à la douce chaleur de cette saison où tout renaît.” source

Explications et analyses

écrire une note
signaler