Citation de Gustave Flaubert sur l'admiration tirée de Madame Bovary - Il ne faut pas toucher aux idoles : la dorure en reste aux mains.
favori facebookpinterest < précsuivant > source de l'image

Il ne faut pas toucher aux idoles : la dorure en reste aux mains.
 Gustave Flaubert, Madame Bovary (1856). copier la citation

Contexte

“Ce manque de parole au rendez-vous lui semblait un outrage, et elle cherchait encore d'autres raisons pour s'en détacher : il était incapable d'héroïsme, faible, banal, plus mou qu'une femme, avare d'ailleurs et pusillanime.
Puis, se calmant, elle finit par découvrir qu'elle l'avait sans doute calomnié. Mais le dénigrement de ceux que nous aimons toujours nous en détache quelque peu. Il ne faut pas toucher aux idoles : la dorure en reste aux mains.
Ils en vinrent à parler plus souvent de choses indifférentes à leur amour ; et, dans les lettres qu'Emma lui envoyait, il était question de fleurs, de vers, de la lune et des étoiles, ressources naïves d'une passion affaiblie, qui essayait de s'aviver à tous les secours extérieurs.” source

Explications et analyses

écrire une note
signaler