Citation de Thomas Hardy sur la nature tirée de Tess d'Urberville - En attendant, les arbres étaient tout aussi verts, les oiseaux chantaient et le soleil brillait avec le même éclat ; autour d'elle, les objets familiers ne s'étaient pas assombris à cause de son chagrin et n'avaient point langui à cause de sa souffrance.
favori facebookpinterest < précsuivant > source de l'image

En attendant, les arbres étaient tout aussi verts, les oiseaux chantaient et le soleil brillait avec le même éclat ; autour d'elle, les objets familiers ne s'étaient pas assombris à cause de son chagrin et n'avaient point langui à cause de sa souffrance.
 Thomas Hardy, Tess d'Urberville (1891). copier la citation

modifier
Auteur Thomas Hardy
Œuvre Tess d'Urberville
Thème nature souffrance arbres
Date 1891
Langue Français
Référence
Note Traduit par Madeleine Rolland
Lien web
Citation originale

Explications et analyses

écrire une note
signaler