Citation de Charles Dickens sur la volonté tirée d'Un chant de Noël - Je porte la chaîne que j'ai forgée pendant ma vie . . . C'est moi qui l'ai faite anneau par anneau, mètre par mètre ; c'est moi qui l'ai suspendue autour de mon corps, librement et de ma propre volonté, comme je la porterai toujours de mon plein gré.
favori facebookpinterest < précsuivant > source de l'image

Je porte la chaîne que j'ai forgée pendant ma vie . . . C'est moi qui l'ai faite anneau par anneau, mètre par mètre ; c'est moi qui l'ai suspendue autour de mon corps, librement et de ma propre volonté, comme je la porterai toujours de mon plein gré.
 Charles Dickens, Un chant de Noël (1843). copier la citation

modifier
Auteur Charles Dickens
Œuvre Un chant de Noël
Thème volonté choix chaîne
Date 1843
Langue Français
Référence
Note Traduit par Mlle de Saint-Romain et André de Goy
Lien web https://fr.wikisource.org/wiki/Conte_de_No%C3%ABl_(Dickens)

Contexte

“Le spectre poussa encore un cri, secoua sa chaîne et tordit ses mains fantastiques.
«Vous êtes enchaîné ? demanda Scrooge tremblant ; dites-moi pourquoi.
― Je porte la chaîne que j'ai forgée pendant ma vie, répondit le fantôme. C'est moi qui l'ai faite anneau par anneau, mètre par mètre ; c'est moi qui l'ai suspendue autour de mon corps, librement et de ma propre volonté, comme je la porterai toujours de mon plein gré. Est-ce que le modèle vous en paraît étrange ?»
Scrooge tremblait de plus en plus.
«Ou bien voudriez-vous savoir, poursuivit le spectre, le poids et la longueur du câble énorme que vous traînez vous-même ?” source
Citation originale

Explications et analyses

écrire une note
signaler